Comme dirait Patrick Sébastien, « il fait chaud »

L’été battant son plein, il était temps de vous proposer une liste variée de livres de toutes les époques et de tous les styles pour vous accompagner durant ce mois d’août !

Millénium, Stieg Larsson – Un livre pour frissonner

Cette série suédoise est à la base une trilogie de Stieg Larsson. Jusqu’à sa mort en 2004, l’auteur avait écrit trois volumes de Millénium : « Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes », « La Fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette » et « La Reine dans le palais des courants d’air ». On suit dans cette œuvre l’histoire de Mikaël Blomkvist, un journaliste très réputé, qui a mis en lumière de nombreux scandales politiques et financiers et Lisbeth Salander, une surdouée de l’informatique et de la filature qui cultive à merveille le mystère.

Tous deux vont se rencontrer par hasard et vont devoir enquêter sur des drames familiaux mais aussi sur des affaires d’Etat, croisant les milieux des trafics d’armes et de la prostitution. Tout au long des trois tomes les personnages évoluent et Lisbeth prend de plus en plus d’importance, se révélant comme un personnage féminin fort (ce qui n’est pas très fréquent en littérature !).

Millénium est un roman policier haletant, parfois un peu effrayant qui met en scène des faits-divers de la très admirée Suède.

Depuis la mort de Stieg Larsson, l’auteur David Lagercrantz a repris le flambeau et a écrit deux autres tomes (« Ce qui ne me tue pas » et « La Fille qui rendait coup pour coup »).

Les beaux étés, Jordi Lafebre et Zidrou – Une bande dessinée qui sent bon les vacances

Cette série de Jordi Lafebre et Zidrou compte pour l’instant 4 belles bandes dessinées. Pierre et Madeleine Faldérault accompagné.es de leur 4 enfants sillonnent les routes de France durant l’été. Chaque tome s’arrête sur une année précise (1973 pour le tome 1, 1969 pour le tome 2 par exemple) et raconte les aventures de la famille, les histoires des petits et des grands.

Les dessins sont absolument somptueux et le travail sur la lumière donne une ambiance à l’œuvre qui est très rare. On plonge avec joie dans une époque qui a été celle de nos grands-parents et de nos parents. Le récit de vacances est très touchant, il respire l’été. C’est une œuvre très sensible sur le fait de grandir, sur la famille et sur cette période si particulière de l’année où l’on s’évade. On serait presque nostalgique d’une époque qu’on a pas connu !

Qui a tué mon père, Edouard Louis – Pas de vacances pour l’indignation

4 ans après « En finir avec Eddy Bellegueule », Edouard Louis revient en mai 2018 avec le fracassant « Qui a tué mon père ». Un récit autobiographique dans le sillage de son précédent roman et qui revient sur l’histoire de son père. Il raconte comment ses parents, plus particulièrement son père et plus généralement les classes populaires, ont été broyés par des années de politiques d’austérité, de coups donnés aux plus pauvres. Edouard Louis parle avec beaucoup de sincérité de son enfance, de son rapport différent à la masculinité, de son homosexualité aussi. C’est un un constat très clair des politiques actuelles qui est tiré ici. Ce livre est marquant en tous points et tellement de choses sont à dire. Qui a tué mon père ne laisse pas indifférent.e.

L’écume des jours, Boris Vian – L’été c’est la saison de l’amour paraît-il

Boris Vian signe dans cette œuvre la très belle romance entre Colin et Chloé. Ils/elles filent le parfait amour jusqu’à ce que Chloé voit un nénuphar pousser dans son poumon. Colin va alors tout tenter pour sauver l’amour de sa vie. Un conte où la réalité est troublée, déformée, où le jazz est omniprésent et où les objets sont tous plus saugrenus les uns que les autres. L’univers que Boris Vian développe est difficilement explicable tant il est singulier, nous sommes surpris.e à chaque page. Une magnifique histoire d’amour qui sort des clichés habituels.

Le tour du monde en 80 jours, Jules Verne – Pour voyager sans bouger les fesses de votre canapé

L’histoire de Phileas Fogg a fait le tour du monde et si vous n’avez pas encore succombé aux appels de ce voyage incongru, c’est le moment ! À la base d’un pari un peu fou, le gentleman anglais Phileas Fogg et son acolyte Jean Passepartout décident de parcourir en un temps record le tour du monde. Nous suivons alors leurs aventures folles, au prise avec un détective, rencontrant des personnages tous plus intéressants les uns que les autres et à la découverte de plusieurs pays. Un roman qui fait voyager à tout âge !

Mémoires d’une jeune fille rangée, Simone de Beauvoir – (Re)découvrir la vie fascinante de Simone de Beauvoir

Simone de Beauvoir signe ce texte autobiographique et raconte son enfance et son adolescence (jusqu’à l’âge de 20 ans environ). C’est un récit de vie très touchant car la jeune fille a vite fait preuve d’une volonté de ne pas suivre les règles de sa famille et d’une soif de connaissance à toute épreuve. L’autrice évoque ses premières amoures, sa rencontre avec Jean-Paul Sartre aussi. De quoi plonger dans la vie d’une intellectuelle engagée, d’une essayiste, d’une philosophe, d’une femme de génie en somme pour mieux comprendre et mieux apprendre.

La suite des récits autobiographiques de Simone de Beauvoir se compose de deux tomes :  La Force de l’âge et La Force des choses.

Les liaisons dangereuses, Pierre Choderlos de Laclos – Un classique qui ne vous ennuiera pas

Si vous souhaitez vous mettre aux grands classiques de la littérature française mais que vous n’avez pas envie de lire des contemplations pendant 522 pages, vous pouvez vous essayer aux Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. Un roman plein de rebondissements, de tromperies et de secrets.

Ce roman épistolaire dépeint les échanges entre la marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont, deux libertin.es de la haute société, qui se racontent leurs conquêtes et leurs succès amoureux. Leurs batailles font d’innocentes victimes mais la cruauté des deux héros/ïnes les éloigne de tout scrupule.

On ne s’ennuie pas devant ces rebondissements et ces aventures hautes en couleurs, de quoi se divertir à la plage !

Doé