J’ai eu la chance de vivre pendant plusieurs mois à Montréal. J’ai découvert une ville incroyable, dynamique, belle et vivante. C’est bien simple, dès que je l’ai vu j’ai su que je voudrais revenir. Mais alors, pourquoi Montréal est elle la meilleure ville ?

Une ville aux mille visages

L’environnement montréalais est composé de paysages tous plus différents les uns que les autres. Certains quartiers comme Peel sont très urbains et n’ont rien à envier aux grandes mégalopoles Etats-Uniennes. La culture canadienne est évidemment très influencée par les Etats-Unis (seulement à quelques heures en bus de Montréal !), même si elle ne se résume pas qu’à ça. Là est tout le charme de Montréal, et du pays en général, car à côté de ces énormes buildings se trouvent de magnifiques petites maisons qui laissent entrevoir le calme de la ville et l’influence de l’Europe.  

C’est une ville très verte et il y a d’immenses parcs où l’on peut profiter du soleil et des concerts en été. Lorsque vient l’hiver, tout se transforme très vite en pistes de luge géantes.

Autour de la ville, à quelques heures de route, les milliers de kilomètres carré de grands parcs naturels sont à couper le souffle !

Le parc du Mont Tremblant au début de l’automne

Montréal est une ville incroyable entre béton et nature où tout le monde y trouvera une facette qui lui plait. La région du Québec plus largement est une partie du Canada magnifique à visiter.

Une ville où l’on ne s’ennuie jamais

Ce qui est bien à Montréal c’est qu’il y a tout le temps quelque chose à faire et à découvrir. Les lieux changent de ce que l’on voit ailleurs, il y a ce petit plus que l’on ne retrouve pas en France par exemple.

Il y a des centaines de bars en ville, certains où l’on peut faire des karaokés endiablés (et où tout le monde chante avec vous !) comme le Vieux Saint Hubert, d’autres cachés derrière une porte discrète (avec de la nourriture délicieuse) comme l’Escalier. Nombreuses sont aussi les boîtes de nuit où chanter sur de la musique des années 80 n’est pas une honte.

Pour les étudiant.es c’est également une ville géniale car beaucoup d’activités sont gratuites. Il n’est pas rare de croiser des chars de musiques défilant dans les rues certaines journées d’été ou encore d’observer, non sans crainte, une parade de plusieurs centaines de zombies déambulant pour fêter Halloween. Il y a tant de choses à faire !

Un bébé zombie 

L’hiver arrivant, la ville change complètement de visage. Les températures descendant bien en dessous de zéro, il faut dire au revoir aux après midi dans l’herbe. Mais ce n’est pas pour autant que la ville s’éteint, au contraire ! Les sous-terrains prennent vie et l’on peut se déplacer d’un magasin à l’autre, d’une rue à l’autre presque intégralement dans les galeries sous la ville. Même le métro débouche directement dans les universités pour ne pas avoir à mettre le nez dehors. L’hiver est aussi la période de Noël, et le charme qu’inspire Montréal à ce moment là est sans pareil. Les marchés de Noël, les décorations, les centimètres de neige font que la ville, même en hiver, est aussi magique qu’en été.

Je triche car il s’agit ici de la ville de Québec, mais l’ambiance à Noël est si belle qu’il fallait la mentionner

En terme d’alimentation, un des changements les plus importants avec la France est l’abondance de l’offre végétarienne. Une information importante lorsque l’on aime manger ! Les plats sans viande ni poisson ne sont pas juste un plat unique sans grand intérêt mais bel et bien une part importante du menu. Les offres pour végétalien.nes sont également monnaie courante dans les restaurants et notamment les cafés où le lait végétal est quasi-systématiquement à la carte.

(Et vive la poutine aussi !)

Je souhaite à chacun.e de trouver une ville dans laquelle il/elle se sent.e aussi bien que je me suis sentie à Montréal. Visitez cette ville, cette région et ce beau pays plus globalement car il en vaut le détour. Moins connu que son voisin états-Uniens mais tout aussi incroyable !

Doé