À défaut de vous apporter une définition toute faite provenant d’internet, je vais vous expliquer à ma façon ce qu’est le syndrome de l’imposteur. Ce syndrome, qui est parfois aussi appelé le syndrome de l’autodidacte, s’exprime sous forme d’un doute permanent qui se traduit par un rejet du mérite que l’on pourrait attribuer à notre réussite. En fait (pour grossir le trait), le gars / la fille pourrait gagner un prix Nobel et il /elle dirait que ce n’est que le fruit du hasard.

 

Mais il s’avère que ce syndrome touche essentiellement les femmes, les surdoué.es et j’ajouterai les « jeunes adultes » avec cette sensation de ne pas être assez bien, de ne pas mériter tous les compliments que l’on attribue à notre travail. Je pense que peu de personnes connaissent ce phénomène mais que beaucoup ont déjà été touché.es par celui-ci, que ce soit un sentiment constant d’infériorité ou simplement le fait de penser qu’un évènement cool de notre vie provient du facteur chance (coucou c’est moi la chance, tu n’as fait aucun effort pour avoir ce que tu as). Dans mon cas je dirais que ça se traduit par un « je ne peux pas faire ceci car je suis nulle », « je ne peux pas débattre avec lui/elle car mes arguments et mon opinion ne valent rien puisque je ne connais rien à la vie ». Par exemple, alors que j’adore la politique et me documente plutôt pas mal sur le sujet, je me sens toujours inférieure car je doute constamment de mes arguments puisqu’il ne proviennent pas d’un.e professeur.e. Ça peut paraitre bête mais tout ce que je n’étudie pas en cours me paraît être un sujet trop complexe qui dépasse mes compétences de meuf de 19 piges. En fait je me sens trop jeune, trop fille (aha le patriarcat), pas assez cultivée et illégitime en permanence, et pourtant j’ai toujours eu de plutôt bons résultats à l’école. Et avec le recul et la prise de conscience qui ont accompagné la découverte de ce syndrome, je pense désormais que le facteur principal de ce mépris de soi-même est (roulements de tambour..) la société patriarcale qui méprise les femmes et même les « jeunes » en général !

 

Et un jour j’ai retrouvé espoir, je suis tombée au gré de mon aventure youtubesque sur une vidéo qui parle du syndrome de l’imposteur. Et je m’y suis intéressée. Puis je suis tombée sur des femmes formidables qui ne faisaient pas que se maquiller devant leur caméra comme on imagine habituellement les youtubeuses. Puis il y eu ce documentaire réalisé par un collectif de femmes qui s’appelle “les internettes”. Je vous conseille de le regarder et sans vouloir faire ma féministe à deux francs six sous, ce que montre ce documentaire, la réalité de YouTube, et bien je pense que ça peut s’appliquer à notre société. Inconsciemment, les femmes (et aussi les jeunes en général à mon avis) ont assimilé le fait qu’ils/elles ne sont pas assez bien, pas assez légitimes pour accomplir de grande choses. Et avoir conscience que ce phénomène existe réellement, que t’es pas tout.e seul.e à te mettre des barrières, et bien l’air de rien ça fait déjà du bien. Du coup je te conseille deux trois vidéos sur le sujet (dont celle de Sophie Riche <3) et puis surtout ne pense jamais que t’es une merde, ne te dévalorise pas et crois en ton travail (c’est un ordre).

Alors sache que le chemin va être long pour déconstruire ce que tu as assimilé par ton éducation, par l’école et par toute les publicités qui te martèlent la tronche et te font sentir inutile et pas à la hauteur ! Mais tu n’es pas seul.e ! Et en prendre conscience est une première étape. Alors je vais te dire ce que moi j’essaie d’appliquer dans ma vie pour ne plus jamais me sentir imposteuse. Je m’intéresse au développement personnel (enfin c’est quand même un gros mot dit comme ça), par exemple j’écris tous les objectifs que je veux atteindre sur papier ou j’écris de temps en temps les choses qui me font dire que ma vie est cool et que c’est grâce à moi. J’essaye aussi chaque jour d’accomplir quelque chose qui me terrifie du genre passer un coup de téléphone ou encore écrire cet article pour Parabole ! En fait, le genre de petites tâches qui te regonfle l’égo parce que « ça y est je suis un.e grand.e, j’ai plus besoin de personne ».

Alors lance-toi, et si le sujet t’intéresse, je te laisse des petits liens en-dessous.

 

Valoche la Valoche

Références :

Sophie riche : https://www.youtube.com/watch?v=rwqkVp7O9eM

Les internettes le docu : https://www.youtube.com/watch?v=GiCooRTPYTo&t=220s

Article madmoizelle (liste non exhaustive d’articles sur ce sujet se trouvant sur le site) : http://www.madmoizelle.com/syndrome-imposteur-249864

Petit article trouvé sur l’express : http://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/syndrome-de-l-imposteur-vous-etes-peut-etre-concerne_1571572.html