Clémence Berliocchi, infirmière de métier, imagine ce projet solidaire à la suite d’un voyage professionnel au Burkina Faso dans le village de Zorgho. Touchée par la pauvreté qui subit la population et par le manque flagrant d’hygiène, notamment dans le domaine sanitaire, elle prend l’initiative de venir en aide aux habitants à qui elle porte désormais une grande affection.

Un bilan désastreux

Un état des lieux de la situation actuelle du Burkina Faso nous montre l’ampleur de la tâche à accomplir afin de parvenir à instaurer des conditions de vie acceptables. En effet, les données des dernières études sur le sujet, de l’année 2016 (source Insee) en témoignent :  pour 27 400 habitants quatre infirmières et un médecin sont opérants. Aujourd’hui, le pays ne connaît pas de suivi médical comme nous le connaissons en Occident : des médecins « généralistes » traitent les différentes pathologies (maladies infectieuses, blessures, accouchements, etc.) dans les mêmes locaux avec des conditions d’hygiène insatisfaisantes conduisant à de graves problèmes de prise en charge.

Selon des recherches récentes, l’hépatite B, le sida et le

paludisme figureraient parmi les principales causes de

mortalité au Burkina Faso.

 

Mission Zorgho 2016

Village de Zorgho, Octobre 2016.

Pour sa première action solidaire, C&L ambitionne de construire une structure de soin, avec maternité, au village de Zorgho. La création d’un centre médical, structuré selon différents compartiments, chacun spécialisé dans un domaine d’intervention, permettrait de stopper la contamination. Plus globalement, le projet engendrerait un accès illimité à l’eau potable (installation de purificateur d’eau) et permettrait de préserver les ressources naturelles en ayant recours aux énergies renouvelables (utilisation de panneaux solaires). Outre l’amélioration de l’état sanitaire, le projet dynamiserait l’activité socio-économique de la région : possibilité d’offres d’emploi et de formations (médecins et infirmières).

A ce jour, les plans de constructions de l’hôpital sont aboutis et ont obtenus l’accord du chef du village pour l’emplacement du terrain. Le chantier est envisagé pour l’année 2018, à la condition d’avoir collecté les fonds nécessaires, soit 190 000 euros. L’association s’est engagé a un suivi régulier des travaux et par la suite, du bon fonctionnement de la structure médicale.

Soutenir le projet Zorgho

Afin de rassembler cette somme d’argent considérable qui permettrait de lancer les travaux, C&L a recours aux parrainages notamment à l’étranger (partenaires de grandes firmes internationales) et aux collectes de dons, soit en provenance de particuliers, soit d’entreprises.

Il est possible d’effectuer des dons sans engagements, déductibles des impôts, via le site internet www.careandlifes, en passant par un compte PayPal.

Les personnes souhaitant soutenir le projet peuvent verser une cotisation annuelle de seulement 10 euros. Ajouté à cela, 5 petits euros de frais d’inscription. Si vous souhaitez vous engager d’avantage, C&L recrute les bénévoles motivés qui pourront apporter leur aide notamment dans l’organisation des événements sur Lyon (possibilité de contacter l’association en passant par le site internet).

Un réseau actif …

Pour vous informer plus sérieusement sur le sujet, C&L reste très présent sur les réseaux sociaux : Facebook, Snapchate pour suivre les actions de l’association en France et sur place, l’application mobile gratuite « CareandLifes », permettant de faire un don directement.

Grace à ces partenariats d’entreprises, l’association se focalise autour de la création d’événements qui lui permettent d’accumuler des fonds : tombola, loto, boite de nuit, ventes diverses, collecte et vente dans les campus des universités lyonnaises (soirée New Ibiza du 9 mars 2017). Alors restez à l’affut et renseignez-vous sur les réseaux, des prochaines sorties qui en bonus vous donnent l’avantage d’obtenir de superbes réductions.

 

Amélia

Source:

Les images viennent toutes du site de l’association.