Tu viens d’emménager et tes 50G de 4G viennent de se dilapider dans les épisodes de Friends que tu as regardé en partage de connexion sur ton ordinateur. Tu te sens maintenant esseulé.e, comme un.e enfant que l’on aurait oublié devant les grilles de l’école, et tu ne sais plus quoi faire de tes dix doigts. Heureusement je suis passée par là et je vais tenter de te donner des idées de choses à faire sans internet !

  1. Lis un livre, ou une BD, ou un Martine à la plage, personne ne te juge.

  1. Regarde un DVD ou demande des films sur une clef USB à ce pote au disque dur bien fourni.
  2. Dessine, et si tu dessines comme un pied auquel il manquerait 3 orteils (c’est mon cas), tu peux aussi faire des coloriages, écrire, ou encore même commencer un bullet journal.
  3. Confectionne des albums photos avec toutes ces photos que tu n’as jamais rangées. Les plus téméraire peuvent même y mettre des paillettes et autres fioritures.
  4. Prends ce temps que tu as, sans réseaux sociaux ni Netflix, pour prendre un bain et mettre de la crème jusque sur les orteils. Comme dirait l’autre, prends soin de toi quoi.
  5. Si tu viens d’emménager, décore ton appartement, tu verras ça détend.
  6. Cuisine, avec un vrai livre de cuisine et pas Marmiton.

  1. Fais une sieste, le temps te paraitra moins long.
  2. Sors, trouve refuge chez cet.te ami.e qui possède un compte Netflix si cette vie loin d’internet t’es insupportable.

Je conclurai en disant que l’on ne se rend jamais compte du luxe d’avoir internet au bout du clic. C’est le fait de savoir que l’on ne peut pas accéder au net qui nous rend fou et bête. On peut très bien se passer d’internet, mais on ne sait plus réellement comment occuper notre temps sans lui. C’est pourquoi désormais, j’essaye de ne plus passer mon temps à me perdre dans les profondeurs de Youtube, mais j’essaie plutôt de lire chaque soir.

Ces petits tips sont humoristiques et peuvent paraître idiots. Mais ce que je tire de cette période sans WIFI est qu’il faut que je réapprenne à vivre sans, ou du moins en l’utilisant moins souvent, pour me libérer du temps, pour mieux m’organiser.

Valoche