Je me revois quelques jours avant de partir à Barcelone, rêvassant aux heures passées à la plage, aux litres de mojitos et aux milliers de tapas que nous allions manger. Et bien laisse moi te dire que le destin en a décidé autrement façon high kick dans la face. Ces vacances tant attendues n’ont été qu’un enchaînement de péripéties : de la galère qui te fait doucement rignasser à celle qui te fait te demander si le ciel n’est pas en train de te tomber sur la tête. Retour sur des vacances qui n’avaient de vacances que le nom, et dont les leçons que j’en ai tiré t’aideront, j’espère, si jamais ça t’arrive (franchement j’espère pas, même si je te déteste, je te le souhaite pas).

C’est donc depuis quelques semaines qu’avec deux amies à moi nous préparions notre petit voyage à Barcelone : on réserve, l’avion, l’auberge de jeunesse, petit budget oblige. On part, sourire béat aux lèvres et pleine d’entrain à la conquête de la ville…

Nous, imaginant nos vacances

Non, la crème solaire n’est pas une option

Tout d’abord première petite mésaventure : j’ai nommé le coup de soleil, le vrai, celui qui t’empêche de dormir dans une position confortable pendant une semaine tellement CA BRULE. Pour conserver mon estime personnelle je ne mettrai aucune photo mais mon dos était tellement rouge qu’en regardant trop vite on aurait pu croire à la levée de drapeau rouge et à l’appel à la révolution, direct.  Ce petit tracas là ça va, il fait rire tes ami.es quand tu rentres et les photos souvenirs sont collectors.

Oui avec le recul je me dis que c’est marrant. Mais je peux aussi te conseiller d’emmener de la crème solaire (voire même de l’après soleil !) dans tes valises et d’en mettre (car oui j’avais de la crème solaire avec moi, je me suis juste endormie en oubliant d’en mettre. Génie vous dites ?). Ça coûte pas grand chose et ça peut t’éviter bien des déconvenues.

Le coup de soleil, allégorie

Mais quel est ce craquement qui vient de ma cheville ?

C’est toujours avec surprise que j’accueille les petits bonheurs de la vie, tels que se fouler une cheville alors que tu as prévu de marcher environ 10 kilomètres par jour. C’est ce crac si mélodieux que tu as entendu alors que tu trébuchais sur une marche, et dont tu te doutes que les conséquences ne vont pas être synonymes de fête du slip. Le premier réflexe qu’il faut avoir, et je remercie d’ailleurs mes amies de l’avoir eu pour moi, est de garder absolument ta chaussure en place. Je ne te cache pas que dans cas là il vaut mieux être en basket, ça évitera à ta cheville de trop gonfler. Si tu as des baskets donc, serre tes lacets au maximum et essaye de ne pas mettre trop de poids sur ta cheville quand tu marches. SI tu as la possibilité, fais une pause et laisse ta cheville se reposer. Sinon tu peux mettre de la glace dessus, ça pourrait éviter les gonflements (bon je te l’accorde, on a rarement 2 kilos de glaçons sur soi sous 30°C). Enfin voilà ne force pas trop et aussi ne t’inquiète pas si pendant quelques jours ça fait un peu mal. Si ça persiste je ne peux que te conseiller d’aller voir un médecin bien sûr. Si tu as prévu de pas mal marcher pendant tes vacances n’hésite pas à prendre des baskets, je sais c’est bête de le dire, mais niveau confort et service rendu à ton corps c’est pas mal franchement.

Il est où mon sac ?

C’est ce genre de soir où tu rentres d’une belle journée ensoleillée, t’as mangé au restaurant à midi et c’était super. Après une douche tu décides de sortir en ville pour t’acheter de quoi faire un bon repas à l’auberge. Alors t’es là, avec tes ami.es, et t’es content.e quoi, ça sent bon, tu t’apprêtes à HE MON SAC ! LE GARS IL EST PARTI AVEC MON SAC ???!

Et oui, coup de grâce, on a volé nos sacs. Posés à quelques mètres de nous pendant que nous cuisinions, un homme inconnu au bataillon est entré dans l’auberge de jeunesse et a pris nos sacs lorsque nous avions 30 secondes le dos tourné. Donc tu te doutes : plus de papiers d’identité, plus d’argent, tous les trucs que tu avais rangé dans ton précieux sac à dos disparus (RIP mes lunettes de soleil, RIP mon livre des Pinçon-Charlot, je vous aime). Alors d’abord t’es un peu sous le choc, t’y crois pas trop. Pendant quelques minutes tu cours partout, dans la rue, pensant naïvement que tu vas croiser le voleur avec ton sac sur le dos, tu demandes à tout le monde s’il a vu quelque chose. Et d’un coup tu comprends tout ce que ça va vouloir dire pour toi : et s’il dévalisait ton compte en banque ? Comment vais-je faire pour reprendre l’avion sans papiers d’identité ? Comment vais-je vivre le reste de la semaine sans argent ? (car on nous a volé le 4ème jour de nos vacances, milieu de séjour donc).

D’abord j’ai appelé mes parents pour qu’ils fassent opposition sur ma carte bancaire. Si ça t’arrives essaye donc de contacter quelqu’un en France susceptible de pouvoir t’aider à faire ce genre de démarche. Ensuite il faut aller au commissariat, pour porter plainte. Nous voilà donc à 23H30 traversant la Rambla en larmes à la recherche du poste de police le plus proche. Le dépôt de plainte te permettra de faire des démarches une fois revenu.e en France et accessoirement de t’aider à prendre l’avion au retour.

Le lendemain nous nous sommes rendues au Consulat qui a pour but d’aider tout.es les citoyen.nes français.es dans le pays où tu te trouves. Ainsi si tu n’as plus d’argent ils/elles seront à même de t’en prêter. Aussi ils/elles nous ont demandé d’appeler notre compagnie aérienne qui fournit une liste de papiers nécessaires pour prendre l’avion au retour. C’est le consulat qui pourra te fournir ces papiers en question. Nous voyagions pour notre part avec la compagnie EasyJet qui nous demandait simplement d’avoir le dépôt de plainte (qui prouve donc que l’on t’a volé ta carte d’identité par exemple) du pays où avait lieu le vol. Le fait d’avoir pris un aller-retour a aussi joué en notre faveur car EasyJet nous “connaissait déjà”. Mais renseigne-toi, cela diffère chez chaque compagnie.

 

Aujourd’hui j’essaye d’en sourire mais je t’avoue que c’est compliqué. J’ai eu l’impression que c’était la fin du monde et encore aujourd’hui j’y pense beaucoup. Une fois que j’aurais retrouvé tous mes papiers et fini mes démarches ça ira mieux, j’imagine. Et comme je suis quelqu’un qui aime le défi (non), on m’a donc volé mon passeport alors que je pars en échange dans 2 mois à l’autre bout du monde. Panique à bord donc car les délais pour refaire un passeport et une carte d’identité sont assez longs, surtout à l’approche des vacances. Après de nombreux coups de fil et beaucoup d’explications, une mairie m’a permis d’avoir un rendez-vous deux jours après mon retour de Barcelone (bon là j’attends les papiers mais normalement c’est bon). Si tu as quelqu’un en France qui peut t’aider essaye de le/la contacter (si vous me lisez : merci les parents <3).

Si ton téléphone a été volé essaye (ou demande à quelqu’un.e) d’aller sur ton espace client de ton opérateur mobile pour suspendre la ligne et récupérer le numéro IMEI dont tu auras besoin.

Alors évidemment ce n’est pas la fin du monde. Le recul fait qu’aujourd’hui je me rends compte que nous aurions pu être agressées, blessées et que ce ne sont que des pertes matérielles. Mais sur le moment il est trop difficile de prendre du recul, alors n’écoute pas trop les gens autour de toi qui essayent à tout prix de dédramatiser si ce n’est pas ce que tu as envie d’entendre. Tu as le droit d’être sous le choc et dans tous les cas je te le dis : ça va aller.

Enfin les derniers conseils que je peux te donner c’est de ne pas refaire le film dans ta tête 1000 fois : « et si j’avais mis mon sac ailleurs ? », « et si j’avais laissé ça dans ma chambre ? », « et si j’avais été plus attentive ? ». Ces questions tu te les poseras forcément et elles vont peut-être bien t’empêcher de dormir. Alors essaye autant que possible de ne pas trop ressasser (oui je sais c’est compliqué).

 

Dernières remarques pré-départ au cas où :

 — Ne prend que le strict nécessaire, demande-toi donc si tu as vraiment besoin de ton passeport par exemple (la carte d’identité suffit dans l’Union Européenne), de tes papiers type permis, carte mutuelle, clé de maison/voiture etc. (Franchement qu’est-ce que j’avais besoin d’amener ma carte de transport lyonnais à BARCELONE ?? Et mes tickets restaurants, en avais-je vraiment besoin ?!!). Pour ma part j’ai tout emmené et je n’ai donc actuellement plus rien (j’ai testé pour vous et je désapprouve complètement cette expérience).

 — Essaye de mettre ton argent à plusieurs endroits et de ne pas avoir tout dans ton sac. Mes amies avaient mis un peu d’argent dans leurs valises (pas moi car je suis le boulet de l’équipe vous l’aurez compris), ce qui nous a permis de pouvoir vivre et manger le reste de la semaine.

Mais sinon Barcelone c’est sympa hein ! Et puis bonnes vacances à toi !

 

PS : big up à Marie et Marion, mes camarades de galère <3

 

Doé

Crédit photo : Claude Attard