Les séries ne sont pas une nouveauté. Mais avez vous entendu parler de séries auditives ? Sûrement que oui, tant mieux. Pour les autres, j’en ai trouvé une plutôt chouette…

C’est pourquoi aujourd’hui on discute de Calls. C’est la première série de Timothée Hochet, pour le label « Créations décalées » de Canal+ qui produit des « contenus audiovisuels non identifiés » et effectivement, Calls est en adéquation avec le concept. Peut-être est-ce un abus de langage que de parler de « série » mais pour faciliter la lecture et comme ce n’est pas mon sujet, c’est comme ça que je vais l’appeler.

Donc Calls est une mini-série en 10 épisodes, en une seule saison. Entre 10 et 15 minutes par épisodes, une série somme toute bien classique de prime abord…

Que nenni mon/ma brave, chaque « épisode » est un fichier auditif numéroté. À notre disposition : un petit titre qui situe le thème de l’enregistrement, parfois le support, et une date. Les enregistrements peuvent être des archives de la NASA, des répondeurs de téléphones portables, des talkies walkies, des boîtes noires d’avions, des enregistrements d’appels à la police. Ce sont des fragments de vie. Les fichiers sont compris entre 1999 et 2028, en France, mais aussi aux Etats-Unis. Sans contexte. Et c’est très perturbant. On vous livre du contenu sans la moindre information, débrouillez-vous. Bien sûrs les enregistrements ne suivent pas un ordre chronologique, ce serait trop facile.

Au bout d’un moment, les événements semblent se croiser, les personnages reviennent repartent, on essaie de tout assembler dans sa tête mais ce n’est pas facile…  

Show »

bien que tout semble converger vers l’apocalypse, le véritable fin du monde…

Au début d’un épisode, un petit texte nous invite même à prendre des notes, à participer et mener notre enquête… Tout prendra sens (et à la fois pas vraiment) au dernier épisode… Enjoy !

Calls est une production française, les doublages sont excellents et c’est sans surprise que l’on y retrouve des super personnes au casting : Charlotte Lebon, Vincent Tirel, Julien Pestel, Nicolas Berno, Jérémie Renier, Camille Cottin…. Du bien beau monde.

Je ne saurais que vous inviter à vous précipiter pour commencer l’aventure mais TW (Trigger Warning) : la série est particulièrement anxiogène et les enregistrements ne relatent que des évènements tragiques, dans des ambiances d’angoisse bien bien bien réelles, les voix, les respirations, et les silences sont parfois glaçants : ami.es sujet.tes au stress et aux crises d’angoisses, faites attentions à vous ♥. Les autres, allez-y les yeux fermés et les oreilles bien ouvertes (plus sérieusement, ouvrez les yeux, il se passe des choses sur votre écran) !!!

Malheureusement, tous les épisodes ne sont pas disponibles n’importe où, car le site de Canal+ est la source privilégiée, ce qui (pour des raisons évidentes d’abonnement) peut être un frein au visionnage.

Mathou