Jacques Cheminade… Qu’est-ce que ce candidat aux présidentielles de 2017 vous évoque ? Un vendeur de cheminées ? Noël avec ce personnage à longue barbe et habits rouges ? Pourtant, je ne suis pas sûre que cette candidature soit un cadeau. Personnellement, je suis plutôt d’accord avec ce que j’entendais dans l’émission Quotidien le 27 mars : « Mais comment il a fait pour avoir ses 500 signatures ? ». Il est vrai qu’au vu de l’invraisemblance de son programme, nous nous sommes tous demandé comment il en était arrivé là et cela me fait, par ailleurs, encore plus douter à propos de nos institutions… Mais bon, même si beaucoup d’entre nous se rappellent de lui comme du type voulant aller sur Mars, rassurez-vous, ce n’est pas la seule chose qu’il propose !

L’instauration d’un vrai dialogue démocratique

Déjà, Cheminade a un grand sens de la démocratie et du dialogue entre le peuple et ses représentant.es. En effet, c’est le seul candidat qui propose d’instaurer des séances de questions/réponses directes avec les français.es et cela chaque mois. En plus d’un dialogue constant avec le Parlement, bien entendu. Sa politique se base sur l’espoir, l’espoir du « ce sera mieux après » et même si ce qu’il défend dans son programme peut être fortement critiquable, cela fait du bien de voir quelqu’un qui croit en l’avenir (même s’il n’en verra pas forcément la couleur) !

De plus, au cas où il y aurait un désaccord entre le législatif et l’exécutif sous son gouvernement, il voudrait passer systématiquement par le référendum pour que le peuple puisse choisir. Alors que ce genre de proposition manque cruellement dans les prises de décisions actuelles et sont réclamées par le peuple, il est invraisemblable que ce ne soit qu’une minorité de candidat.e.s  qui le propose.

Les perles du programme

Blague à part, Cheminade a quand même une vision bien à lui de la démocratie car nous pouvons trouver dans son programme l’affirmation suivante :

« Encourager dans ce contexte les chorales, qui sont en petit  ce que la République doit être en grand, et immerger chacun dans ce que la culture universelle nous apporte de meilleur. »

Euh wait… Chorale = République ? Really ?

Son programme pour le futur : il mise tout sur le spatial ! Et oui, comme quoi, même cinq ans plus tard, il y a des choses qui n’ont pas vraiment changées…                              

Le trésor caché du programme

Néanmoins, dans ce fouillis de propositions toutes plus abracadabrantes les unes que les autres, j’ai trouvé celle qui était en or et avait du sens. Cheminade prône l’abrogation de la loi NOTRe (pour rappel, c’est cette loi qui a permis la fusion des régions) pour revenir aux anciennes régions, qui avaient plus de sens pour deux raisons majeures :

  • Raison n°1 : elles rassemblaient des populations d’un point de vue historique, ce qui avait plus de sens
  • Raison n°2 : maintenant, les régions sont énormes et il est difficile de faire une politique cohérente sur un territoire aussi vaste

Donc pour cette proposition : ON DIT OUI !

Un projet

Alors que Macron a une vision et non un programme (comme un prophète ? ça fait peur), Cheminade a un projet ! Avec l’utilisation de tels mots, on s’attendrait à des propositions très précises sur le long terme mais ce n’est pas vraiment le cas.

Quoi qu’il en soit, nous ne pouvons pas lui reprocher un certain côté ludique car son site contient une infographie l’expliquant visuellement, mais bon, cela n’aide pas à comprendre ce qu’il veut faire concrètement !

Un combat contre l’occupation financière

C’est probablement cet aspect qui est le plus mis en avant dans son programme. C’est-à-dire qu’il nous parle d’une véritable bataille (et oui, Cheminade s’improvise guerrier maintenant) contre une tutelle financière qui serait subie depuis 40 ans par la France. En réalité, il entend par là la politique de privatisation (1)  libérale de droite.  

Ensuite, il nous explique son profond dégoût pour l’Europe qui, de son point de vue, n’aurait que des fins financières et en oublierait l’aspect humain. C’est pourquoi il voudrait mettre en place une reprise en main par l’État de la création monétaire mais aussi du choix de ses investissements. Néanmoins, il semble oublier que nous vivons dans un monde globalisé où les marchés sont interdépendants. En outre, il voudrait réformer toute l’économie française pour faire du long terme. Parce que oui, c’est bien connu notre revenu numéro un est le tourisme… On revient sur la chorale sinon ? Bref, sa vision à long terme de l’économie française se baserait sur l’agriculture et l’industrie, revenant donc vers une production 100% française !

Quant à sa politique internationale, elle s’appuie sur une sortie de l’OTAN et un appui renforcé et prononcé pour les BRICS (2). En deux mots : suicide économique ?

L’histoire d’un parcours

Nous pouvons également retrouver sur son site un timelaps allant de l’obtention de ses diplômes jusqu’à tous les combats politiques qu’il a mené aujourd’hui. Décidément, Cheminade est à la pointe des outils à la mode malgré son âge…  

Nous pouvons donc voir que de 1963 à aujourd’hui, Cheminade ne lâche rien ! Et nous pouvons admirer cette résistance. Candidat aux élections de 1995, de 2012 et maintenant 2017 : le candidat réussira-t-il à enfin se faire entendre ? Nous le verrons le 23 Avril !

>> http://www.cheminade2017.fr/-Projet-2017-

Sergente Garcia

(1) Transfert du capital d’une entreprise du secteur public vers le secteur privé
(2) Pays émergents comptant le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud.

Source :

www.cheminade2017.fr